Comment, en Éthiopie, des femmes spécialisées en agronomie aident à améliorer l'égalité entre hommes et femmes

Responsabilisation des femmes en matière de café à travers le pays.

Dans le village d'Hunkute, Kebebushe Fissa apprend à un caféiculteur comment « dessoucher » ou élaguer des plants de café, afin qu'ils repoussent mieux. Il ne perd pas un mot de ce qu'elle lui explique. Il est rare qu'une femme de la région ait une telle influence sur la production du café : mais en Éthiopie, les choses sont en train de changer.

Kebebushe fait partie des 79 agronomes qui travaillent avec Nespresso dans le pays ; l'entreprise soutient plus de 40 000 caféiculteurs en leur présentant les meilleures pratiques agricoles. Un agronome peut rapidement se lier d'amitié avec chaque famille, car il rend visite aux caféiculteurs et les forme sur des sujets tels que la récolte du café, la gestion des sols et le compostage, qui permettent d'obtenir un meilleur café. Trente-cinq pour cent des agronomes sont des femmes.

Espresso coffee cups

En Éthiopie, des femmes spécialisées en agronomie aident à améliorer l'égalité entre hommes et femmes

Ce nombre est encourageant. Alors que les femmes jouent un rôle essentiel pour l'agriculture des petits exploitants et donc pour le café, elles sont souvent exclues des décisions importantes et ne gagnent pas toujours un salaire équitable pour leur travail.

Les femmes spécialisées dans l'agronomie font partie de l'équipe que notre partenaire TechnoServe a mis en place dans la région. TechnoServe les aide à la gestion de l'agronomie et des exploitations agricoles, tout en faisant la promotion de l'égalité entre hommes et femmes. Nous travaillons ensemble depuis 2006 et participons au Programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable.

“Des statistiques antérieures ont montré que 75 pour cent des travaux de la chaîne de valeur du café en Éthiopie sont effectués par les femmes alors que 43 pour cent seulement des revenus sont gagnés par ces mêmes femmes", a déclaré Mefthe Tedesse, directrice nationale pour l'Éthiopie.

“Le défi auquel nous sommes confrontés, c'est que plus une chaîne d'approvisionnement devient importante en termes de revenus, plus elle tend à devenir une culture d'hommes. Les femmes ont une charge de travail importante en matière d'agriculture, de récolte et de gestion, mais en termes de commerce du café sur le marché, le travail revient aux hommes", a-t-elle ajouté.

Espresso coffee cups

TechnoServe, notre partenaire en Éthiopie, fait la promotion de l'égalité entre hommes et femmes

En Éthiopie, 75 pour cent des travaux de la chaîne de valeur du café en Éthiopie sont effectués par les femmes alors que 43 pour cent seulement des revenus sont gagnés par ces mêmes femmes.

En plus de former les femmes dans le but de devenir agronomes, TechnoServe leur permet de jouer des rôles moteurs dans les coopératives de caféiculteurs. Afin d'augmenter la participation féminine, le Programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable a constaté qu'il est important de faire participer non seulement les femmes, mais aussi les hommes dans la collectivité. On encourage par exemple les maris à venir aux séances de formation avec leurs épouses, car les femmes se sentent souvent plus à l'aise si elles assistent aux cours aux côtés de leurs époux. Cette stratégie a été payante. La participation des caféicultrices est passée de un pour cent à plus de 30 pour cent dans la région.

Les caféiculteurs ne sont pas les seuls à voir les résultats de la formation de Kebebushe : elle a elle-même pu constater l'amélioration de ses propres cultures.


Woman 3

En Éthiopie, les femmes jouent des rôles moteurs dans les coopératives de caféiculteurs.

“ J'ai été élevée dans une région productrice de café, mais je ne possédais aucune compétence en matière de gestion », a dit cette agronome, qui vit à Hunkute. « Maintenant, entre ce que j'ai appris et l'argent que je gagne en tant qu'agronome de terrain au sein du Programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable, ma propre exploitation s'est améliorée et s'est agrandie. Je suis heureuse car c'est là que je suis née et que c'est là que je forme des familles désormais.”

Le nombre important de femmes agronomes en Éthiopie n'est pas la seule raison pour laquelle cet endroit est aussi important pour nous. C'est également le lieu de naissance de l'Arabica.

Aujourd'hui, la plupart des caféiculteurs cultivent du café sur leurs parcelles et il pousse aussi à l'état sauvage. Nous avons pensé qu'un hommage s'imposait et nous l'avons appelé « Bukeela ka Ethiopia ». Vous pouvez le découvrir ici.


tags
Un café durable Partenariat Agronome Afrique
Autres articles qui pourraient vous intéresser
Haut de la page